Sarah Harper

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Susan Haedicke

susan_web_version.jpg

En résidence dans les mûrs à pêches entre septembre et octobre 2012

Observation et analyse critique
Ecriture et dramaturgie

 Professeur à l’université de Warwick, mais aussi dramaturge, Susan Haedicke s’intéresse aux performances contemporaines : arts de la rue, performance politique, arts vivants et performances dans l’espace public.

Susan Haedicke mènera un travail critique sur les enjeux que représentent aujourd’hui l’agriculture urbaine et le concept de sécurité alimentaire, en s’appuyant sur l’expérience menée par Sarah Harper sur la parcelle 343.

Son travail interroge la capacité de l’art à impulser un mouvement local et global, auprès des habitants et collectivités, autour de la question de l’agriculture urbaine.

Comment l’art peut-il inciter les habitants à prendre conscience des possibilités qu’offrent les délaissés urbains, perçus a priori comme des non-lieux, des espaces en marge ?

Comment l’art peut-il proposer une réflexion – et une mobilisation – autour du concept de « sécurité alimentaire » ?

Comment l'art peut-il créer des liens entre différents secteurs de la population ?

Au cours de cette résidence, et dans la continuité de ces réflexions critiques, Susan Haedicke collaborera en tant que dramaturge avec Sarah Harper à l’écriture d’une pièce théâtrale, inspirée des rencontres faites autour des Mûrs à pêches de Montreuil, d'une oliveraie en Italie et d'une forêt fruitière naissante au sein du campus de l'Université a Warwick en Angleterre.

Cette résidence est rendue possible grâce au soutien de Warwick University, Humanities Research Fund.

 

Lien vers sa page web




Écrit par Sarah Harper Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.